Microsoft a commencé à déployer sa première mise à jour de l’année. Quoi de nouveau alors avec la Windows 10 May 2020 update ?

Windows 10, le système d’exploitation de Microsoft, est actif sur plus d’1 milliard de terminaux (PC, tablettes, Xbox One…) depuis mars 2020 ! Cette mise à jour s’accompagne de plusieurs améliorations et de nouvelles fonctionnalités.

Cortana, une application indépendante

Première nouveauté de l’update de Windows 10 : Cortana, l’assistant vocal de Microsoft, devient indépendant ! Désormais, l’assistant vocal dispose d’une interface séparée de la barre de tâche et peut être ouvert comme n’importe tout autre logiciel.

De plus, la sécurité de Cortana a été améliorée puisqu’il est devenu nécessaire d’être connecté avec un compte professionnel, scolaire ou personnel afin de l’utiliser. Cet accès restreint a cependant obligé Microsoft à retirer certaines fonctionnalités de Cortana, comme la lecture de musique ou encore la gestion de la maison connectée par exemple.

Windows Hello, un nouveau moyen d’authentification sans mot de passe

Grâce à Windows Hello, les utilisateurs de Windows 10 pourront se connecter à leur compte Windows sans avoir à se souvenir de leur mot de passe ! Trois moyens d’authentification sont mis à leur disposition : la reconnaissance faciale, l’empreinte digitale ou un code PIN.

Windows Hello ajoute à cela un mode sans échec pour récupérer facilement sa session, lors d’un redémarrage forcé par exemple.

Autres nouveautés de la Windows 10 May Update

D’autres fonctionnalités sont proposées par la dernière mise à jour de Windows 10, on retrouve par exemple :

  • Un nouveau mode pour les tablettes,
  • La relance des applications au redémarrage de l’appareil,
  • Une application Your Phone pour utiliser son smartphone Android depuis un PC,
  • La réinitialisation de l’OS de Windows par le cloud,
  • Une connexion plus rapide au Bluetooth et un appairage facilité sans passer par les paramètres,
  • Utilisation de la mémoire réduite de Microsoft Edge pour améliorer ses performances,
  • L’amélioration du Microsoft Defender,
  • L’optimisation du sous-système Windows pour Linux (WSL),
  • La possibilité d’étendre son bureau virtuel et de le renommer avec Virtual Desktop,
  • Des paramètres de langue améliorés (dictée, intelligence SwiftKey, IME d’Asie de l’Est).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *