C’est officiel ! Le géant américain Google vient d’annoncer qu’il allait ouvrir sa première région Cloud de France en 2022.

La région Cloud de France sera la septième zone Google Cloud d’Europe.

Cette annonce était très attendue par les entreprises françaises.

La France, septième zone Google Cloud d’Europe

C’est en 2022 que Google Cloud implémenterai son premier centre de données en France. Celui-ci sera le septième en Europe. Cette nouvelle zone devrait permettre au géant américain d’étendre encore plus ses infrastructures sur la zone européenne.

En quatre ans, les régions Google Cloud ont augmenté de 23 à 70 dans 16 pays différents. Actuellement, elles ne sont que six en Europe. Elles se situent aux Pays-Bas, en Suisse, aux Royaume-Uni, en Finlande, en Belgique et en Allemagne.  

Ces régions passeront dans à sept en Europe puisque Google a annoncé sur LinkedIn l’ouverture de sa première région Cloud de France prévue en 2022.

Cette nouvelle infrastructure apportera plusieurs avantages technologiques avec elle, comme l’explique le post de la firme de Mountain View. D’après celui-ci, cette nouvelle région offrira la possibilité aux entreprises françaises et celles d’Europe, en général, de s’appuyer sur des ressources supplémentaires en cloud computing. Ses entreprises pourront également tirer parti de l’agilité et de la flexibilité apportée par cette région pour assurer leur continuité d’activité, définir et accélérer leur développement numérique et développer de nouvelles sources de croissance grâce à l’innovation. 

Le troisième acteur mondial du Cloud d’infrastructure

Google est le troisième acteur mondial du Cloud d’infrastructure ! On retrouve devant lui, Microsoft Azure qui a connu une forte augmentation de la demande de ses services cloud de 775%, et Amazon Web Services. Ce dernier a généré 9,95 milliards de dollars au 4ème trimestre 2019. Microsoft Azure et AWS sont tous deux présents dans en France depuis 2 ans.

L’ouverture de cette première zone Google Cloud en France aura donc du mal à elle seule à rattraper le retard sur ses concurrents.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *